Plan de Relance du CNRS : Mesure de préservation de l’emploi de R&D des entreprises

Le CNRS met en œuvre les dispositifs et en particulier, dans le cadre de la mesure « Préservation de l’emploi dans la R&D », 4 actions visant la recherche collaborative public/privé : l’aide consiste en une prise en charge de 50 à 80% du salaire d’une personne travaillant sur un contrat de collaboration entre un établissement de recherche et une entreprise.

Action 1 : mise à disposition temporaire de personnels de R&D salariés d’entreprises au sein de laboratoires publics dans le cadre d’un contrat de collaboration de recherche ;

Action 2 : permettre aux personnels de R&D salariés d’entreprises de réaliser une thèse en partenariat avec un laboratoire public

Action 3 : embauche de jeunes diplômé·e·s (Bac+5) par le CNRS, qui sont mis·es à disposition des entreprises dans le cadre d’un contrat de collaboration avec un laboratoire public

Action 4 : embauche de jeunes docteur·e·s (Bac+8) par le CNRS, qui sont mis·es à disposition des entreprises dans le cadre d’un contrat de collaboration avec un laboratoire public

Les contrats de collaboration doivent traduire un projet scientifique commun entre l’entreprise et le laboratoire.

Les établissements de recherche sont les interlocuteurs et la porte d’entrée des entreprises sur ce dispositif.

Pour le CNRS, le laboratoire reste l’interlocuteur scientifique, et le Service Partenariat et Valorisation (dr19.spv@cnrs.fr) est l’interlocuteur pour le montage du partenariat et du dossier France Relance.

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos collègues

Les commentaires sont fermés.